Monthly Archiveseptembre 2017

Tout savoir sur l’incentive !

Pour qu’une entreprise réussisse, il ne suffit pas juste que ses salariés et collaborateurs fassent leur métier, il faut surtout que chacun donne tout ce qu’il a pour maintenir ses performances au plus haut niveau. Pour ce faire, l’entreprise dispose d’un outil puissant lui permettant de stimuler ses membres et collaborateurs : il s’agit de “ l’incentive ” qui est un mot d’origine anglaise qui signifie “ motivation ”.

Qu’est-ce que l’incentive ?

Existant depuis le début des années 90, l’incentive se définit comme l’art de motiver des équipes, c’est-à-dire tout acte qui incite des personnes ou des groupes à se motiver. Dans les entreprises, il s’agit d’actions établies par les directions commerciales dans le but de promouvoir le développement et l’entretien de la motivation de leurs cibles. Généralement, il s’agit d’offrir une récompense en retour, pour l’accomplissement d’une action.

Autrefois, l’incentive visait seulement les profils commerciaux et il suffisait juste des voyages pour stimuler la motivation. Mais ceci n’est plus le cas de nos jours, elle s’est démocratisée dans toutes les populations de l’entreprises et elle demande bien plus que les voyages. Ainsi, beaucoup de nouvelles techniques de motivations ont été établies afin de retenir les membres de l’entreprises, les souder et les booster pour conserver et accroitre leurs performances : chèque-cadeau, primes, ouverture à un catalogue de produits, etc…

L’incentive intervient surtout dans l’animation des réseaux de ventes : qu’il s’agisse des forces commerciales internes à l’entreprise ou qu’il s’agisse des revendeurs et réseaux de distribution.

Pourquoi faire de l’incentive en entreprise ?

Un programme d’incentive bien établi permet d’accroitre et de booster les performances des membres d’une entreprise. Ce qui fait booster dans le même sens le chiffre d’affaires de l’entreprise. C’est pour cette raioson qu’un programme d’incentive ne doit pas se faire sur un coup de tête, mais il doit s’établit en fonction d’un certain nombre de facteur afin que ses effets atteignent chaque unité de l’équipe ou du groupe ciblé. Ceux-ci réunis auront un impact très positif sur les résultats de l’entreprise.

Comment réussir une bonne incentive ?

Pour réussir un programme d’incentive, il importe de savoir à quelle population s’adresser, connaitre leurs besoins et ce qui leur fait plaisir. Des soins haut de gamme conviendront par exemple pour un salarié bien payé de sexe féminin. Il faut veiller alors à monter un programme d’incentive dynamique qui répond aux objectifs et à la vision de l’entreprise et suivant un budget bien précis. A la fin du programme, les membres de l’équipe ou du groupe concerné doivent jouir convenablement et à juste titre de leur récompense.

Comment organiser une incentive en entreprise ?

Organiser une incentive dans une entreprise entraine la mobilisation de son équipe et la stimulation et le renforcement de sa capacité en tirant dans le caractère compétiteur de chacun de ses membres. Pour ce faire, il faut passer par plusieurs étapes importantes :

  • La définition de l’incentive

Il s’agit ici de définir l’objectif stratégique de l’incentive. Elle ne doit pas se faire de manière aléatoire et dans le cadre d’un objectif en rapport avec la stratégie d’entreprise : le lancement d’un nouveau produit, la définition d’une nouvelle organisation commerciale, etc… Si l’organisation de l’incentive ne suit pas un objectif stratégique bien précis, le résultat peut s’avérer contre-productif. A titre d’illustration, ce serait une erreur de mettre en place une incentive sur la commercialisation d’un produit de l’entreprise en fin de vie, alors que le lancement d’un nouveau produit est proche. Le résultat qui en coulera sera la désorientation des commerciaux, ceux-ci étant concentrés sur l’ancien produit. L’on doit donc s’assurer de ne pas aller dans un sens contraire à l’orientation stratégique de l’entreprise. En outre, les objectifs de l’incentive doivent être définis sous forme de chiffre afin que les résultats soient quantifiables pour l’établissement du classement.

  • Le fonctionnement de l’incentive

Pour assurer le fonctionnement de l’incentive, il faut monter un programme simple, adapté et accessible. Il faut éviter les concepts trop compliqués, car ceux-ci inciteront peu d’intérêts et démotiveront le groupe ciblé à cause des difficultés de compréhension. Votre programme d’incentive changera selon le groupe visé : s’agira-t-il des distributeurs/réseaux d’agences pour une compétition entre les entités ou plutôt une compétition entre tous concernant les commerciaux internes de l’entreprise ? La démarche sera relative à la communauté commerciale ciblée.

Par ailleurs, il faut définir l’identité (visuelle) de l’incentive. Pour ce faire, vous devez l’inscrire dans un univers, ceci permettra de la valoriser. Les commerciaux accorderont plus d’intérêts à l’incentive si son identité est forte. Il vous faudra donc choisir un thème, un nom et un univers visuel. Les sorties récentes de ciné, de l’actualité ou les périodes et évènements de l’année conviendront parfaitement. Après cela il faut passer au déploiement de l’univers choisi : vous pouvez opter pour des affiches, la décoration des bureaux de l’entreprise, la distribution des flyers ou un montage sur la page web dédiée à l’incentive. Plus les commerciaux verront l’incentive, plus ils s’y intéresseront.

  • La durée de l’incentive

Il est préférable de définir les programmes d’incentive sur de courte durée afin de s’assurer que les commerciaux y accordent leur intérêt jusqu’à la fin. Le niveau de simplicité du concept doit être proportionnel à cette durée afin que les forces de vente s’y introduisent rapidement. En outre, la taille de la récompense et la durée du programme doivent également variées dans le même sens afin d’éviter l’essoufflement de l’opération.

Pour un programme d’incentive concernant le lancement d’un nouveau produit ou pour booster les ventes d’un produit déjà existant, on peut adapter une durée d’environ deux semaines. Dans le cas d’un programme d’incentive de prospection téléphonique, on peut se limiter à trois jours ou une semaine ; et s’il s’agit d’un changement important comme le changement de stratégie commerciale ou la reconversion d’une entreprise, l’on peut aller jusqu’à trois mois.

Par ailleurs, l’on peut opter pour un objectif d’établir un programme d’incentive allant jusqu’à six mois et le répartir en des sous-programmes d’un mois environ portant sur un aspect précis de l’objectif afin d’avoir un retour rapide.

  • Le choix d’indicateur

Vous avez le choix entre des indicateurs qualitatifs et/ou quantitatifs pour la mise au point de votre programme d’incentive. Cependant, votre indicateur doit être quantifiable pour permettre le classement des résultats. Voici une liste de possibilité qui s’offre à vous : chiffre d’affaire réalisé, nombre de nouveaux clients, nombre de leads obtenus, qualité de la relation-client, satisfaction du client, etc…

  • La mesure des résultats

Elle doit se faire en toute simplicité et suivant un nombre limité de critère. Vous pouvez opter pour un critère unique qui vous facilitera le suivi des résultats et le classement des participants. Si vous désirez motiver tous vos commerciaux, penchez-vous alors vers l’équité, vous donnerez ainsi la possibilité à tous les membres de l’équipe de gagner. Pour ce faire, vous pouvez :

– Tenir compte de l’expérience, de l’ancienneté, et de l’historique des résultats de chacun de vos collaborateurs pour leur fixer des objectifs individuels ;

– Regrouper vos collaborateurs par catégorie et attribuer des objectifs à chaque catégorie.

  • La structuration des récompenses

Pour établir les récompenses, vous pouvez procéder de trois différentes manières :

La première consiste à donner une récompense uniquement au podium c’est-à-dire celui/ceux qui se retrouve(nt) en tête de la liste de classement. Cependant, seuls les plus performants des commerciaux en sont motivés, les moins performants y accordent peu d’intérêts sachant que leurs de chances de gagner sont très limitées.

La deuxième méthode consiste à procéder par la définition de différents paliers. Chaque participant gagne donc un prix qui varie selon son niveau de performance. Cette méthode a pour avantage de motiver tous les commerciaux, car même les moins efficaces ont la possibilité d’avoir une récompense à la fin. Toutefois les plus performants se donnent rarement à 100% dans ce cas.

Enfin pour la troisième méthode, il s’agit de combiner les deux premières. Les commerciaux en haut du classement finissent avec un prix supérieur et le reste de l’équipe se contente des gains du système de paliers. C’est la technique de récompense la plus efficace car tout le personnel y trouve son avantage et en est donc motivé.

  • Les récompenses

Les récompenses de l’incentive doivent s’établir en fonction du budget défini et du profil de chacun des commerciaux afin de s’assurer que ceux-ci en seront attirés. Pour une équipe jeune, par exemple, des outils de technologie et high tech, des chèques cadeaux, des séjours festifs/tendances, des coffrets d’activités extrêmes (pilotage de voiture de course, baptême de l’air, etc…) conviendront bien.

Par contre, si votre programme d’incentive cible un groupe de “ séniors ”, vous pouvez opter pour des coffrets d’activité, des voyages culturels et détentes, des coffrets gastronomiques. S’il s’agit de vos distributeurs dont vous n’avez aucune connaissance du profil des membres, penchez-vous vers les voyages, l’électroménager ou le high tech.

Quels sont les meilleurs magasins d’électroménagers de la métropole lilloise ?

Il est difficile de se passer des appareils électroménagers. Ils sont d’une grande utilité. En effet, ils contribuent à faciliter les tâches ménagères et à rendre beaucoup plus confortable le quotidien. Cependant, il est important de connaître les bonnes adresses où on peut trouver les meilleurs produits, car le marché est inondé par des appareils de tout genre. A Lille, les meilleurs magasins d’électroménager disposent de produits haut de gamme. Quels sont ces magasins ? Grâce à ces magasins vous pourrez trouver le meilleur aspirateur, la meilleure centrale vapeur ou peu importe ce que vous recherchez : on ne vous proposera que le meilleur !

Thel Maison

Depuis 1888, Thel Maison met à votre disposition de l’électroménager (encastrable ou posable) de qualité. Vous trouverez dans ce magasin des lave-linges, appareils de chauffage ou de cuisson, des réfrigérateurs, etc. Les produits sont variés et de qualité. Avec Thel Maison, vous trouverez des articles de grandes marques comme AEG, Godin, Electrolux ou Philips à des prix raisonnables. Le magasin vous propose également un service de proximité ainsi que de nombreux conseils. Laissez-vous guider par leurs conseillers dans le choix de votre appareil électroménager. Thel maison assure également l’entretien et la réparation de vos appareils.

Electro Dépôt Lille

Il s’agit d’une chaîne de dépôts discount qui met à la disposition de sa clientèle des appareils électroménagers, audiovisuels ou multimédias. Electro dépôt Lille vous garantit des articles de qualité à des prix abordables. Les vendeurs vous réservent un accueil chaleureux. Le SAV de ce magasin est correct.

Les électroménagers de cette chaîne de dépôt sont composés de lave-linges (hublot, top, séchant), sèche-linges (condensation, pompe à chaleur, évacuation), lave-vaisselles (pose libre 45 cm ou 60 cm, intégrable ou semi-intégrable), réfrigérateurs (une porte, top, congélateur bas et haut, intégrable, américain, cave à vin, mini réfrigérateur, glacière électrique), congélateurs (avec armoire ou coffre), tables de cuisson (table gaz, électrique, vitrocéramique, mixte, induction), etc.

Second Media France

Second Media France est un magasin d’électroménager d’occasion à Lille. Le magasin dispose également d’appareils neufs. Le stock de ce magasin est fréquemment renouvelé, car les arrivages sont réguliers. Les tarifs de Second Media France ne sont pas chers.

Envie Nord

Ce magasin très connu à Lille propose à sa clientèle de l’électroménager d’occasion. Tous les articles du magasin sont garantis. Envie Nord n’est rien d’autre qu’une filiale du Groupe Vitamine T. Avec ses 6 grands magasins à Lille, Envie Nord fait partie des leaders de l’électroménager d’occasion. Dans chacun des magasins, vous trouverez des appareils de qualité à des prix défiant toute concurrence. En effet, les prix des produits sont nettement inférieurs à ceux des autres magasins. Depuis plus de 20 ans, Envie Nord sélectionne avec soin les appareils électroménagers et les rénove dans ses ateliers afin de vous offrir une garantie de 3 ans. Si vous vous demandez pourquoi acheter des appareils de seconde main, la réponse est simple. Cela permet de faire des économies. Les appareils vendus par Envie Nord sont variés. Nous avons des lave-linges, lave-vaisselles, sèche-linges, congélateurs, réfrigérateurs, cuisinières, fours micro-ondes, fours encastrables, combinés réfrigérateur-congélateur, pièces détachées, écrans plats, etc. La livraison est rapide.

Pourquoi choisir de vivre à Lille ?

La France est un pays très hospitalier, et ce n’est pas les touristes qui vous diraient le contraire. Les villes françaises sont très nombreuses, les unes aussi belles que les autres. Parmi les villes les plus attrayantes en France, la ville de Lille occupe une position de choix. Dans le nord de la France, il fait bon vivre malgré le froid qui y règne par moment. Nous allons vous donner des raisons de venir vivre dans cette ville. Alors, pourquoi choisir de vivre à Lille plutôt que dans d’autres villes françaises ou européennes ?

La braderie de Lille

Comme partout en France, à différents moments de l’année, il y a des manifestations, des festivals, des animations, etc. La Braderie de Lille est une manifestation originale, d’envergure. On ne trouve ce genre de manifestation nulle part ailleurs. C’est le plus grand marché à puces d’Europe. Elle se déroule pendant le premier week-end de septembre. La braderie, c’est le centre de la France, voire d’Europe, le temps d’un week-end. Il y a toujours beaucoup d’enthousiasme pour les habitués. Le samedi matin, il y a un semi-marathon qui est au programme. C’est l’occasion pour les sportifs de faire valoir leurs compétences. À l’occasion de ce marathon, il y a de nombreux lots à gagner. Mais au-delà des lots, la Braderie, le marathon, c’est un moment de convivialité et de brassage culturel. À l’occasion de la Braderie de Lille, les restaurants de la ville sont dans une joyeuse concurrence. Aussi bien les autochtones que les touristes venant de partout prennent le temps de consommer les moules frites. Devant les restaurants, le lundi, on peut observer des tas de coquilles d’huîtres. La braderie de Lille, c’est un événement à ne pas rater une fois à Lille.

Que faire à Lille quand il pleut ?

À Lille, et plus généralement dans le Nord, le temps n’est pas toujours stable, on le sait. Mais quand il pleut à Lille, il y a toujours quelque chose de palpitant à faire. Vous pouvez profiter du mauvais temps pour arpenter les musées. Ce sera l’occasion pour vous de découvrir autrement les riches collections que vous avez eu le temps d’admirer par les beaux temps. Vous pouvez aussi vous abriter dans une bibliothèque, et bouquiner, ou tout simplement emprunter des CD et DVD. Le réseau des médiathèques lilloises vous permet de trifouiller, de découvrir et en même temps de contribuer au développement du réseau. Au final, vous vous amusez gratuitement. Aussi, dans la pluie, c’est le moment de visiter Lille en bus.

Par nature, Lille est une très belle ville. Mais vous serez tout ébahi par la splendeur de Lille quand il pleut, en bus. Il est très agréable de parcourir la ville installée confortablement dans un car décapotable. Le car est muni d’un système audiovisuel en plusieurs langues, au total 9 langues (français, anglais, allemand, espagnol, néerlandais, chinois, japonais, italien, russe). Les principaux monuments de la ville, les quartiers les plus historiques, tout est en présenté sur un écran pour le bonheur de tous les passagers. Remarquez que vous n’aurez pas ce genre de privilège dans d’autres villes. Vous n’aurez plus envie de prendre votre véhicule pour circuler. Vous n’aurez qu’une seule envie, vous déplacer dans un de ces cars.

Lille, ville marchande

Lille depuis toujours, a été au cœur du commerce européen et mondial. C’est pratiquement la capitale européenne de la grande distribution et du commerce en général. Cette carrure, Lille la doit à son histoire. Au Nord, la famille Mulliez a su propulser Lille dans le monde de la grande distribution. Les plus grandes enseignes d’Europe sont venues à Lille grâce à cette famille. Des enseignes comme Auchan (sans doute la plus célèbre à Lille), Decathlon, Leroy Merlin, Norauto, ou encore Alinéa et Pimkie, font la renommée de Lille. Lille, c’est le carrefour des bonnes affaires en France et en Europe. Voilà une bonne raison pour venir s’installer à Lille. On a la possibilité de rapidement trouver un article.

Lille, ville touristique

La ville de Lille est non seulement commerciale. Elle est aussi très touristique. Il y a vraiment beaucoup de choses à voir et à visiter à Lille. Il y a bien évidemment la Braderie décrite plus haut. Mais la Braderie, c’est juste pour un week-end. Au-delà de la braderie, chaque année, l’agenda culturel est très chargé. Il y a le festival Lille Clé de Soleil, le Requiem de Verdi, qui sont entre autres des moments de distraction très intéressants. Le mois de septembre est très chargé culturellement. Il y a pendant ce mois, les journées européennes du Patrimoine qui vous permettent de découvrir les trésors de la métropole. Parmi les choses à visiter, il y a le jardin Vauban, créé par l’architecte des jardins de Paris Jean-Pierre Barillet-Deschamps. Vous avez certainement déjà entendu parler de ce jardin célèbre. C’est l’occasion d’y faire un tour.

Acheter une étiqueteuse automatique

Une grande partie des produits que nous achetons quotidiennement sont issus des usines et sont la combinaison du travail acharné d’ouvriers et de la performance de machines de productions. Ces usines ont des objectifs différents. En effet, chaque usine fabrique des produits spécifiques à son secteur d’activité.

Qu’est-ce que la braderie de Lille ?

Lille est l’une des villes françaises les plus au nord. Elle se trouve non loin de la frontière avec la Belgique. Et de ce fait, il y a une variété d’activités et de comportements. La France est riche de sa culture. Et c’est une culture qui vaut son pesant d’or. Lille s’inscrit dans ce dynamisme en proposant plusieurs manifestations à ses habitants et aux touristes qui viennent passer leurs vacances. Ainsi, au nombre de ces manifestations, il y a la Braderie de Lille qui est très connue de toute la France. C’est de cette braderie que nous allons parler dans cet article. Nous verrons ce que c’est que la Braderie de Lille, son histoire, ses caractéristiques, etc.

La Braderie de Lille, c’est quoi ?

En France, il y a de nombreuses manifestations, de nombreux festivals. La Braderie de Lille, pour faire court, c’est une manifestation très populaire qui se déroule dans la ville de Lille, le premier week-end de septembre. Elle a des origines un peu confuses, mais pas trop non plus. C’est une manifestation qui attire chaque année, entre 2 et 3 millions de visiteurs.

C’est le plus grand marché aux puces d’Europe, et en France, c’est l’un des plus grands rassemblements. Cette braderie est aussi un moment culturel, artistique et de loisirs divers,au cours duquel, des concerts, une foire aux manèges, et plein d’autres activités sont au rendez-vous. C’est aussi un moment où la restauration s’accroit dans la ville. Il y a des stands mobiles, des plats traditionnels, etc. Notez qu’à l’occasion de la Braderie de Lille, il y a un semi-marathon qui est organisé, et qui en fait, précède la braderie. C’est l’occasion pour beaucoup de jeunes, surtout les étudiants, de faire la fête toute la nuit et de laisser leur jeunesse parler à travers chants, danses et boissons. Les bars sont donc remplis pendant toute la durée de la Braderie. La Braderie de Lille est partie de quelque part. Nous allons voir sa petite histoire.

Histoire de la Braderie de Lille

L’origine de la Braderie de Lille remonte au Moyen Âge. C’est dans les récits du chroniqueur Galbert de Bruges, datant de 1127, que la première trace écrite de la braderie se trouve. À l’origine, c’était une foire de Lille qui se tenait après l’Assomption, sur la place du marché. La place du marché, c’est actuellement la Place du Général-de-Gaulle. À l’époque, il y avait des commerçants étrangers qui venaient y vendre leurs produits. Au total, cinq foires se succédaient. C’était des foires flamandes qui faisaient dans le commerce de tissus. Aux 12ème et 13ème siècles, la foire s’est développée, et durait alors trente jours, les quinze premiers jours étant dédiés à l’installation des marchands.

L’installation des marchands était aussi un événement que les Lillois de ce temps admiraient aussi. Ça faisait partie de la foire. Si jusqu’au 13ème siècle la foire avait une telle importance, au 14ème siècle, elle avait perdu son importance, parce que la ville était passée sous domination française. Plus tard, deux marchands de volailles, Pierre Tremart et Godin Maille, s’installent sur la foire et commencent à vendre des harengs et des poulets cuits. Notons au passage qu’en flamand, le mot « rôtir » se dit « braden ». Donc, certains disent que le nom « Braderie » provient de Braden. Pendant les années 1970, il y avait le fait de la dénonciation de la société de consommation, ce qui a fait que la braderie de Lille est née de ses cendres, et a relativement refait surface. Et c’est à cette époque que la tradition des moules frites apparaît.

Les traits caractéristiques de la Braderie de Lille

En septembre, la braderie devient pendant le premier week-end, la capitale de la Chine. Voyons quelques événements qui se déroulent tout au long de la braderie de Lille.

Les moules frites

Il y a plusieurs choses qui caractérisent la Braderie de Lille. Mais parmi ces dernières, il y a les moules frites. Les citadins et touristes de Lille parcourent les environs et s’arrêtent toujours devant  des stands pour manger des moules frites. C’est le plat traditionnel, et c’est normal qu’il soit assez populaire pendant la durée de la Braderie. Pendant la braderie, les restaurants lillois se lancent le défi d’avoir devant leur établissement le plus gros tas de coquilles de moules vides. Ce sera le signe qu’ils ont fait de bonnes affaires.

Le semi-marathon

Depuis les années 80, il y a un semi-marathon qui précède la braderie, le samedi matin. C’est une course sur la route qui rassemble des milliers de participants. Au début, il s’agissait d’un marathon complet. Mais avec le temps, en 1996, la course a été réduite à un semi-marathon. En moyenne, c’est environ 15 000 coureurs.

Jour chômé

Traditionnellement, le premier lundi après la braderie est chômé pour tout travailleur. Mais le lundi chômé n’est plus une règle pratiquée. C’est seulement les employés municipaux qui profitent de cet avantage. Il y a aussi beaucoup de sociétés privées qui offrent à leurs employés, ce privilège.