Qu’est-ce que la braderie de Lille ?

Qu’est-ce que la braderie de Lille ?

Lille est l’une des villes françaises les plus au nord. Elle se trouve non loin de la frontière avec la Belgique. Et de ce fait, il y a une variété d’activités et de comportements. La France est riche de sa culture. Et c’est une culture qui vaut son pesant d’or. Lille s’inscrit dans ce dynamisme en proposant plusieurs manifestations à ses habitants et aux touristes qui viennent passer leurs vacances. Ainsi, au nombre de ces manifestations, il y a la Braderie de Lille qui est très connue de toute la France. C’est de cette braderie que nous allons parler dans cet article. Nous verrons ce que c’est que la Braderie de Lille, son histoire, ses caractéristiques, etc.

La Braderie de Lille, c’est quoi ?

En France, il y a de nombreuses manifestations, de nombreux festivals. La Braderie de Lille, pour faire court, c’est une manifestation très populaire qui se déroule dans la ville de Lille, le premier week-end de septembre. Elle a des origines un peu confuses, mais pas trop non plus. C’est une manifestation qui attire chaque année, entre 2 et 3 millions de visiteurs.

C’est le plus grand marché aux puces d’Europe, et en France, c’est l’un des plus grands rassemblements. Cette braderie est aussi un moment culturel, artistique et de loisirs divers,au cours duquel, des concerts, une foire aux manèges, et plein d’autres activités sont au rendez-vous. C’est aussi un moment où la restauration s’accroit dans la ville. Il y a des stands mobiles, des plats traditionnels, etc. Notez qu’à l’occasion de la Braderie de Lille, il y a un semi-marathon qui est organisé, et qui en fait, précède la braderie. C’est l’occasion pour beaucoup de jeunes, surtout les étudiants, de faire la fête toute la nuit et de laisser leur jeunesse parler à travers chants, danses et boissons. Les bars sont donc remplis pendant toute la durée de la Braderie. La Braderie de Lille est partie de quelque part. Nous allons voir sa petite histoire.

Histoire de la Braderie de Lille

L’origine de la Braderie de Lille remonte au Moyen Âge. C’est dans les récits du chroniqueur Galbert de Bruges, datant de 1127, que la première trace écrite de la braderie se trouve. À l’origine, c’était une foire de Lille qui se tenait après l’Assomption, sur la place du marché. La place du marché, c’est actuellement la Place du Général-de-Gaulle. À l’époque, il y avait des commerçants étrangers qui venaient y vendre leurs produits. Au total, cinq foires se succédaient. C’était des foires flamandes qui faisaient dans le commerce de tissus. Aux 12ème et 13ème siècles, la foire s’est développée, et durait alors trente jours, les quinze premiers jours étant dédiés à l’installation des marchands.

L’installation des marchands était aussi un événement que les Lillois de ce temps admiraient aussi. Ça faisait partie de la foire. Si jusqu’au 13ème siècle la foire avait une telle importance, au 14ème siècle, elle avait perdu son importance, parce que la ville était passée sous domination française. Plus tard, deux marchands de volailles, Pierre Tremart et Godin Maille, s’installent sur la foire et commencent à vendre des harengs et des poulets cuits. Notons au passage qu’en flamand, le mot « rôtir » se dit « braden ». Donc, certains disent que le nom « Braderie » provient de Braden. Pendant les années 1970, il y avait le fait de la dénonciation de la société de consommation, ce qui a fait que la braderie de Lille est née de ses cendres, et a relativement refait surface. Et c’est à cette époque que la tradition des moules frites apparaît.

Les traits caractéristiques de la Braderie de Lille

En septembre, la braderie devient pendant le premier week-end, la capitale de la Chine. Voyons quelques événements qui se déroulent tout au long de la braderie de Lille.

Les moules frites

Il y a plusieurs choses qui caractérisent la Braderie de Lille. Mais parmi ces dernières, il y a les moules frites. Les citadins et touristes de Lille parcourent les environs et s’arrêtent toujours devant  des stands pour manger des moules frites. C’est le plat traditionnel, et c’est normal qu’il soit assez populaire pendant la durée de la Braderie. Pendant la braderie, les restaurants lillois se lancent le défi d’avoir devant leur établissement le plus gros tas de coquilles de moules vides. Ce sera le signe qu’ils ont fait de bonnes affaires.

Le semi-marathon

Depuis les années 80, il y a un semi-marathon qui précède la braderie, le samedi matin. C’est une course sur la route qui rassemble des milliers de participants. Au début, il s’agissait d’un marathon complet. Mais avec le temps, en 1996, la course a été réduite à un semi-marathon. En moyenne, c’est environ 15 000 coureurs.

Jour chômé

Traditionnellement, le premier lundi après la braderie est chômé pour tout travailleur. Mais le lundi chômé n’est plus une règle pratiquée. C’est seulement les employés municipaux qui profitent de cet avantage. Il y a aussi beaucoup de sociétés privées qui offrent à leurs employés, ce privilège.

Gaetan editor

Leave a Reply