Pourquoi Lille s’appelle-t-elle comme ça ?

Pourquoi Lille s’appelle-t-elle comme ça ?

La France est un pays dont l’histoire séduit au-delà même de ses frontières. Chaque ville française est un brin de particularité. Certaines villes sont plus prolifiques que d’autres. Mais dans tous les cas, toutes les villes françaises ont leurs lots de séduction. La ville de Lille en France est très attrayante. Elle connaît d’ailleurs la visite chaque année de gens venus de partout dans le monde. C’est dire donc que la ville est très accueillante, mais aussi fondée sur une histoire, des caractéristiques bien précises qui font l’intérêt des touristes. On se pose alors la question de savoir pourquoi est-ce la ville de Lille s’appelle ainsi.

Le nom Lille

Il y a plusieurs personnes qui, à tort ou à raison, affirment que le nom « Lille » proviendrait de sa supposée localisation sur une île des marécages de la vallée de la Deûle. Elle y est d’ailleurs fondée. Mais ce n’est qu’une supposition. Dans tous les cas, la ville de Lille a gagné en estime, et nous allons voir pourquoi.

Les bâtiments et les lieux historiques de la ville de Lille

Lille est une très belle ville. Il ne fait aucun doute que Lille est belle de ses infrastructures. Les bâtiments lillois sont un trait caractéristique de la ville. En effet, il y a par exemple le couvent des récollets dans la célèbre Rue des Arts de Lille. Ce couvent est populaire et fondé sur une histoire riche que nous verrons dans la suite. Il y a les écoles de la ville, à savoir l’école centrale de Lille, le Collège de Lille, le Lycée, le collège Carnot, les écoles académiques, et puis il y a la faculté des sciences de Lille, et les chaires municipales de Lille. La rue des Arts de Lille est aussi célèbre pour son Musée des beaux-arts. Au cœur de la ville, vous pouvez voir la place du Général-de-Gaulle. Voyons donc plus en détail ces atouts qui font que la ville de Lille porte son nom.

Le couvent des récollets

Quelques terres furent concédées aux premiers franciscains qui étaient arrivés à Lille, par la comtesse Marguerite de Flandre, seulement quelques années après la mort de François d’Assise en 1226. Ceux-ci y établirent un couvent de l’ordre des frères mineurs, en 1249.Mais quelques siècles plus tard, l’ordre des Franciscains envoya des récollets, qui chassèrent alors les frères mineurs, et prirent possession du couvent qui devint alors la leur. Les nouveaux religieux se mirent alors à bâtir la nouvelle église qui est plus belle que l’ancienne. Il y a plusieurs communautés religieuses dans la ville de Lille, mais la communauté des récollets est pratiquement la plus prestigieuse, la plus prolifique. C’est en 1793 que la rue dans laquelle se trouve le couvent a été rebaptisée Rue des Arts. Mais aujourd’hui, le couvent n’existe plus en lui-même. Il conserve cependant son magnifique jardin des Récollets entre la Rue des Arts et le boulevard Carnot. Le couvent a été remplacé par le lycée de Lille.

Le Lycée de Lille

Le fameux lycée de Lille est d’abord parti du collège de Lille, qui devenant plus tard collège royal, prit l’engagement municipal de construire des enceintes adéquates pour établir un lycée. C’est dans la rue des Arts que s’est installé ce lycée, inauguré en 1852. Il portait alors le nom de « Lycée impérial ». C’est l’architecte Charles-César Benvignat qui établit le plan du Lycée. Le lycée occupe le terrain de l’ancien couvent des Récollets. Il fut rebaptisé Lycée Faidherbe en 1893, en l’honneur du grand général Louis Léon César Faidherbe. Entre 1960 et 1964, le lycée s’installe sur son nouveau site dans la rue Armand Carrel, abandonnant ainsi la Rue des Arts.

La faculté des sciences

C’est encore l’architecte Charles-César Benvignat qui s’est chargé de l’élaboration des plans de cette faculté. En produisant les plans du Lycée de Lille, l’architecte prévoit une aile adjacente pour les futures facultés de médecine, de pharmacie et de sciences. Louis Pasteur eut même l’occasion de s’installer dans les locaux du lycée impérial de Lille. Cette installation de Pasteur permettra plus tard d’établir la faculté des sciences de Lille. Cette faculté cohabitait alors avec l’école préparatoire de médecine et de pharmacie de la ville de Lille. L’école des arts et des mines est au contraire installée rue du Lombard. La faculté eut le temps de déménager plus tard vers le quartier Saint Michel autour des rues Gauthier de Châtillon, Jeanne-d ‘Arc, et de la place Philipe Lebon. Au-delà de tous ces lieux d’éducation, il y a aussi les nombreuses écoles académiques, et le collège Carnot.

Le Musée des Beaux-Arts

Célèbre musée et site touristique, le Musée des Beaux-Arts de Lille est le lieu d’exposition de plusieurs œuvres artistiques. On y trouve des œuvres provenant des saisies de la Révolution. Elles sont d’ailleurs très nombreuses. Le musée des beaux-arts a été fondé en 1792 dans la chapelle du couvent historique des récollets. Mais en 1808, il est toujours resté dans le couvent des Récollets, mais il a été déplacé de la chapelle, vers une salle spéciale du couvent, pour plus d’espace. Les célèbres Watteau de Lille, furent activement impliqués dans la création du musée. Louis Joseph Watteau, en 1745 réalise le premier inventaire de tableaux. Environ 585 tableaux furent mis en inventaire. Le musée a gardé son autonomie et sa renommée jusqu’à nos jours. Et c’est aujourd’hui l’une des marques et références de la ville.

Gaetan editor

Leave a Reply